35 min •
Ce docu n'a pas de note

Issu d’une riche famille juive viennoise, Stefan Zweig (1881-1942) était l’un des écrivains les plus connus de son époque, largement traduit dans les années 1920 et 1930 et salué en particulier pour ses essais et biographies de grandes figures littéraires et historiques.

Ce documentaire s’appuie sur de nombreuses archives pour dresser un portrait émouvant de cet auteur profondément humaniste et pacifiste, dont le désespoir face aux luttes de pouvoir et aux haines qui ont déchiré l’Europe de son vivant l’a finalement poussé à mettre fin à ses jours. De sa jeunesse dans le monde sécurisant de la Vienne d’avant 1914, au sein d’une génération de jeunes esprits créatifs désireux d’élargir les horizons culturels et intellectuels – Hugo von Hofmannstahl, Arnold Schoenberg, Arthur Schnitzler, Max Reinhardt, Sigmund Freud – à ses dernières années passées à errer en exil, des passages du récit de la vie de Zweig donnent un aperçu saisissant de la perception lucide et de l’angoisse désespérée d’une importante figure littéraire du XXe siècle.

Un film d’Edgardo Cozarinsky