11 min •
Ce docu n'a pas de note Avec les groupes islamistes au Sahel puis l’Etat islamique en Irak et en Syrie, le patrimoine mondial a payé un lourd tribu. Les sites antiques de Palmyre, Hatra mais aussi les musées de Mossoul ou de Raqqa ou des monuments religieux, y compris islamiques, ont été réduits en miettes. Des atteintes qui, depuis 2016 avec la condamnation du djihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi, sont reconnues comme crimes de guerre par la Cour pénale internationale.  Mais à côté de cette réparation morale, la communauté internationale s’active aujourd’hui à la réhabilitation et à la reconstruction de ces témoins des civilisations passées.  Un documentaire de Thomas Raguet.