00 min •
Ce docu n'a pas de note

Internet et les nouvelles technologies sont aujourd’hui partout, et utilisés par tous. Bien que cette utilisation représente de nombreux avantages, tant d’un point de vue du travail que sur notre vie de tous les jours, cette omniprésence d’Internet augmente également les risques de cyberattaques. Quels seront ces principaux risques en 2022, et comment pouvez-vous vous en protéger? Nous vous présentons tout de suite 6 risques de cybersécurité majeurs qui prédomineront en 2022, qu’il vaut mieux prendre au sérieux dès aujourd’hui.

1. Les nouveaux challenges liés au travail à distance

Ces dernières années ont poussé de nombreuses personnes à réinventer leur univers de travail et à opter pour de nouvelles solutions permettant le travail à distance, face à des périodes de restriction plus ou moins lourdes. Suite à la pandémie du Covid-19 et en s’appuyant sur une enquête réalisée par Gartner, le nombre de personnes travaillant à distance est passé de 30 à 48% après cette crise.

Ainsi, de tels changements dans les méthodes de travail à distance incluent de nouveaux risques pour les entreprises, qu’il est important de prendre en compte en 2022, et dans les années à venir. Les entreprises doivent davantage former leurs équipes aux risques de cybersécurité principaux et aux bonnes pratiques à mettre en place sur Internet, tout en proposant des outils et des interfaces fiables et sécurisées, pouvant permettre des connexions à distance sans risques.

2. Augmentation des attaques de phishing géo-ciblées

Les attaques de phishing, ou d’hameçonnage en français, restent aujourd’hui les formes d’attaque les plus fréquentes sur Internet. Par cette technique, les cybercriminels se servent d’e-mails de phishing pour piéger l’utilisateur grâce à l’utilisation d’un lien ou d’une pièce jointe à télécharger. Les pirates se montrent de plus en plus perfectionnés, et développent des techniques d’hameçonnage de plus en plus difficiles à détecter, notamment grâce aux informations récupérées sur les réseaux sociaux. Ces attaques sont géo-ciblées et concernent également de nombreuses entreprises.

Là encore, pour se prévenir du risque des attaques de phishing, il faut apprendre à les reconnaître en améliorant ses connaissances en cybersécurité, que ce soit de manière personnelle, ou au sein de son entreprise.

3. Utilisation de mots de passe d’un faible niveau de sécurité

Qui n’a jamais fait le choix d’un mot de passe de faible protection, plus rapide et simple à mémoriser ? Malgré cet apparent confort, les mots de passe sont souvent la cible d’attaques, et ils s’avèrent souvent très simples à déchiffrer par les pirates Internet. Pour éviter d’être la cible de ces attaques qui pourraient mener à la violation de certaines de vos données personnelles, mieux vaut faire le choix de mots de passe de haute sécurité, qui vous aideront à protéger vos données personnelles.

De plus, mieux vaut également éviter de réutiliser le même mot de passe pour l’ensemble de vos comptes, ce qui pourrait ouvrir la fenêtre à de nombreuses violations. S’il vous est difficile de retenir vos mots de passe, vous pourrez vous servir d’un gestionnaire de mots de passe, une très bonne solution pour la protection de vos données.

4. Augmentation des attaques ransomware ciblées

Qu’ils utilisent des techniques de phishing mentionnées plus tôt ou toute autre type de faille informatique, les cybercriminels déploient de plus en plus d’attaques ransomwares ciblées, ce qui ne devrait pas diminuer en 2022. En plus de demander une rançon permettant de déchiffrer les données chiffrées par les pirates, ces derniers demandent également de manière fréquente aujourd’hui une double rançon, pour but d’éviter que les données récoltées ne soient publiées en ligne.

Le développement d’outils de ransomware se multiplie, et même des pirates inexpérimentés peuvent aujourd’hui sévir sur internet, reversant une partie de la rançon récupérée aux développeurs de ces outils. Bien qu’il soit difficile de se protéger de ce type d’attaques, la clé reste de suivre les principales recommandations concernant la protection de vos données sur Internet.

5. La vulnérabilité de l’Internet des objets (IoT)

L’IoT, ou Internet des objets, ouvre également la porte à de nombreux risques de cybersécurité, qui devraient être d’autant plus présents en 2022. Le nombre d’appareils connectés utilisés dans chaque foyer étant en nette augmentation, ils sont de plus en plus fréquemment la cible de cyberattaques. Bien que les risques de l’utilisation de ces outils soient connus, les particuliers, les entreprises et même le secteur public, dont l’éducation, témoignent d’investissements de plus en plus importants dans les IoT.

Pour vous protéger à domicile, nous vous recommandons l’utilisation d’un VPN pour votre réseau, pour parer à toute faille de sécurité des IoT.

6. Les hôpitaux, le gouvernement et l’éducation touchés par la cybersécurité

Ce qu’il faut retenir des principales cyberattaques d’aujourd’hui et de 2022, c’est que nous sommes tous concernés. Qu’il s’agisse des particuliers, des entreprises, ou même du système de santé, du gouvernement d’un pays ou des hautes institutions liées à l’éducation, les attaques des pirates touchent l’ensemble des secteurs.

Ainsi, chacun doit gagner en vigilance et développer ses connaissances en matière de cyberattaques, et s’efforcer d’utiliser les derniers outils de cybersécurité développés pour augmenter votre protection sur Internet.