52 min
De Néron, empereur romain de l’an 54 à 68, l’histoire a gardé l’image d’un tyran incendiaire, dictateur sanguinaire, persécuteur des chrétiens, qui fit assassiner sa mère et sa femme… Grâce à des techniques modernes ’investigation, Philippe Charlier, légiste et anthropologue, révèle un tout autre visage du personnage et tente de répondre à la question : Néron a-t-il réellement été ce despote meurtrier ? Autopsie d’un mythe. Le documentaire revient notamment sur l’épisode du grand incendie de Rome survenu en l’an 64 durant lequel la légende veut que Néron n’ait pas bougé le petit doigt pour venir en aide à son peuple. En effet l’Histoire raconte qu’il serait resté a contemplé la ville en feu, perché sur les hauteurs de la cité, en jouant de la lyre et en chantant. Que Nenni ! Tout au long du documentaire, Philippe Charlier apporte un éclairage différent sur la personnalité de Néron : « On apprend au contraire qu’il était très aimé de son peuple, mais beaucoup moins de l’aristocratie, qui lui reproche d’utiliser l’argent prélevé sur leurs fortunes pour satisfaire sa mégalomanie