52 min •
Ce docu n'a pas de note Bataille des antennes, la guerre n’est pas finie. 26’000, c’est le nombre de nouvelles antennes qui devraient être érigées en Suisse pour permettre la diffusion de la fameuse technologie 5G, qui déchaîne les oppositions. 26’000 antennes qui s’ajouteront aux 5’000 déjà construites, c’est une véritable forêt métallique qui sera plantée en Suisse. Pas sûre pour la santé, gros impact sur l’environnement, et dangereuse pour notre vie privée, ce sont les arguments des opposants à cette technologie. Faux, rétorquent les opérateurs de téléphonie et les partisans du progrès : toutes les études démontrent que les ondes émises par les antennes n’ont pas d’effet sur la santé. La 5G, qui doit permettre à nos téléphones mobiles et ordinateurs de transmettre plus de données et plus rapidement, est au contraire plus écolo que la 4G et la protection des données est une question politique, pas technique. Bref, pas facile d’y voir clair dans ce débat de société, qui engage les générations futures. Une chose est sûre : où que vous habitiez en Suisse, attendez-vous à devoir vivre à côté d’une antenne ! Le Conseil fédéral vient de publier ses directives, qui fixent en particulier les valeurs limites de rayonnement. Les moratoires qui bloquaient la construction de nouvelles antennes dans les Cantons de Vaud et Genève vont donc sauter. Sauf : sauf que les opposants n’ont pas dit leur dernier mot et que la bataille va se poursuivre en justice. Un mot encore : il y deux ans, la Municipalité d’Yverdon a commandé à un bureau privé une étude sur les effets de la 5G sur la santé. Elle en a tiré une synthèse pour son information officielle aux habitants inquiets de la prolifération des antennes. De manière surprenante, elle a refusé de livrer publiquement le rapport complet, comme le demandait le groupe Stop 5 G. A Temps Présent, nous avons considéré que ce rapport était d’intérêt public et nous avons activé la Loi fédérale sur la transparence afin de l’obtenir. Un documentaire de Jean-Daniel Bohnenblust et Marco Dellamula.