00 min •
Ce docu n'a pas de note Le métier de traducteur consiste essentiellement à recevoir des textes et à les transformer, donc de les réécrire, dans une langue dite « cible ». Le traducteur travaille tout aussi bien pour des institutions internationales que pour des grands groupes privés ou encore en freelance.

Un domaine riche

Il y a plusieurs métiers qui gravitent autour de la traduction et particulièrement de la traduction spécialisée : ça peut être la traduction technique, la traduction médicale, pharmaceutique, scientifique, la traduction juridique, la traduction commerciale, la traduction d’édition et la traduction littéraire. De nos jours, trouver un traducteur efficace est devenu aisé grâce à l’apparition des nouvelles technologies et plus précisément internet. En effet, ce dernier permet de mettre facilement un service de traduction professionnel en relation avec des clients, comme c’est le cas du site Thewordpoint.com. Des services comme celui-ci peuvent réaliser en peu de temps une traduction humaine et correcte.

Un métier de spécialiste

C’est un métier assez peu connu et qui est souvent victime d’un petit peu de préjugés, d’une image un petit peu vieillie. La traduction, c’est essentiellement faire passer un message, donc c’est traduire en intégrant une approche interculturelle. Il ne suffit pas simplement de traduire des mots, il faut savoir transmettre des idées ainsi que tout le sens et les nuances des propos. Avant de commencer à traduire, le professionnel s’informe. Ensuite seulement, il traduit les textes avant de relire et de réviser sa traduction. C’est un métier qui demande extrêmement de rigueur et qui suppose beaucoup d’entraînement. Ce qui plaît souvent dans ce job, c’est le fait que l’on apprend tous les jours parce qu’il demande beaucoup de préparation en amont. Traduire, c’est améliorer sa culture. Les textes à traduire sont souvent envoyés par mail en précisant le nombre de mots, puisque c’est comme ça que se fait le calcul pour la rémunération. Ce n’est pas ni à la ligne ni à la page, comme ça peut être dans le métier de journaliste ou de pigiste par exemple.