63 min •
Ils s’accrochent à la vie et ils ont entre 19 et 25 ans. Sur la route ou au travail, ils ont perdu une partie de leurs capacités vitales. Pourtant, grâce à la médecine, à leur entourage et surtout à leur volonté de vivre, ils ne sont plus victimes. En région parisienne, à Garches, nos équipes ont suivi pendant un an le parcours impressionnant d’Alexandre, disc-jockey de 19 ans, de Jean Manuel, CRS de 25 ans et de Jennifer, étudiante de 20 ans. Comment vivent-ils le traumatisme de ne plus pouvoir bouger, marcher, faire l’amour comme avant. D’où viennent leur formidable énergie et le moral d’acier qui leur permettent de se réadapter à ce monde qui n’est pas fait pour eux. Après l’accident, la rage de vivre. –