12 min •
Ce docu n'a pas de note Depuis 2018, la forêt vosgienne est victime de la sécheresse et des canicules. Les arbres sèchent littéralement sur pied. Une conséquence du réchauffement climatique qui inquiète les pompiers car elle augmente le risque d’incendie. Face à cette situation, tous les acteurs de la forêt se préparent : quel que soit le scénario, le réchauffement climatique les obligera à s’adapter. En 2020, l’Office national des Forêts a recensé 218 305 ha de forêt publique touchés par le dépérissement des arbres. En cause, le manque de pluie depuis plusieurs années, qui a fortement affaibli les arbres. Cette fragilité favorise la propagation des insectes ravageurs. Les forêts d’épicéas de nombreux pays européens sont affectées par l’épidémie de scolytes : France, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Tchéquie, Pologne…. Au-delà de l’ampleur des dépérissements, c’est l’importance du nombre d’essences affectées qui inquiète : hêtre, sapin, mais aussi chêne ou pin. C’est la première fois que l’ONF constate un phénomène d’une telle importance. Pour faire face aux conséquences du réchauffement climatique, tous les acteurs de la forêt tentent de trouver des solutions pour la protéger et lui permettre de s’adapter. Documentaire disponible jusqu’au 24/11/2050.