104 min •
Ce docu n'a pas de note https://www.youtube.com/watch?v=bl-AR0oVkP8 Loin de leur image de monstres gravitationnels qui dévorent la matière, les trous noirs auraient significativement contribué à la création de la vie, il y a plus de 10 milliards d’années. Ils semblent en effet jouer un rôle fondamental dans le développement des galaxies, dont ils occupent le centre. Coup de projecteur sur des théories novatrices. Aux Pays-Bas, l’astrophysicien allemand Heino Falcke a trouvé le moyen de capturer l’image d’un trou noir, en mettant en réseau plusieurs télescopes à travers le monde afin d’en démultiplier la puissance – une opération d’envergure débutée en avril 2017, qui offrira deux ans plus tard la première image d’un trou noir. Ce tournant dans l’histoire de l’astrophysique, qui valide la théorie de la relativité d’Einstein, a fait la une de tous les médias. Pour sa consœur roumaine Aurora Simionescu, également chercheuse aux Pays-Bas, les éléments biochimiques nécessaires à la vie sont présents en différents endroits de l’espace, ce qui sous-tend l’existence d’une force cosmique capable de les distribuer. Ce premier volet plonge dans l’énigme des trous noirs et détaille leur rôle, désormais mieux connu, dans l’origine de la vie terrestre. Les météorites ont-elles œuvré à l’apparition de la vie sur Terre ? Si cette audacieuse théorie demeure une hypothèse, elle est considérée comme plausible par la recherche. Coup de projecteur sur des théories novatrices. Aujourd’hui, nous sommes quelque 30 millions d’espèces à cohabiter sur notre “planète bleue”, et les ingrédients chimiques nécessaires à cette biodiversité sont aussi anciens que le système solaire lui-même, soit 4,567 milliards d’années. Mais si la Terre était au départ un environnement hostile couvert de magma incandescent, comment est-elle devenue la planète que nous connaissons ? À Nice, l’astronome italien Alessandro Morbidelli s’intéresse à l’origine et au développement du système solaire afin d’en expliquer la formation. Quant au biochimiste allemand Thomas Carell, il cherche à prouver en laboratoire que la vie aurait été créée plutôt à la surface de la planète que dans les profondeurs des océans…