47 min •
Le 14 avril 2010, un volcan islandais au nom imprononçable et jusqu’alors inconnu des néophytes sème la zizanie dans une grande partie de l’Europe en perturbant fortement le trafic aérien. Avions cloués au sol, aéroports fermés, millions de passagers dans l’impossibilité de voyager. Le réveil violent du Eyjafjöll, un petit volcan situé au sud de l’île, à une centaine de kilomètres de la capitale, a coûté 2,5 milliards d’euros rien qu’aux compagnies aériennes! Mais que s’est-il passé et pourquoi ce phénomène hors du commun a-t-il eu de telles conséquences ? Réponse dans cette chronique d’une éruption annoncée, jalonnée d’images d’archives et d’explications de spécialistes.