00 min •
1/5 (1)


Nul ne peut nier que la grossesse apporte des changements dans la physiologie de la poitrine. En cas de port d’implants mammaires, les questions à se poser sont nombreuses et la première étant de savoir si les implants mammaires et la grossesse sont compatibles. Sinon qu’en sera-t-il de l’allaitement et surtout après combien de temps après l’accouchement peut-on recourir à une augmentation mammaire ?

Implants mammaires et grossesse sont-ils compatibles ?

Les femmes qui ont des implants mammaires se posent toujours la question de savoir si ces prothèses peuvent modifier le cours de la grossesse. Les gynécologues sont unanimes là-dessus et rassurent les patientes en affirmant que l’implant est généralement posé en arrière, derrière le muscle pectoral et il n’a donc aucun contact avec la glande mammaire. Le sein ne verra aucun changement. De ce fait une grossesse ne modifie rien et il n’y a donc aucune précaution particulière à prendre. Il y a lieu tout simplement veiller comme pendant une grossesse normale au bon maintien de la poitrine et porter constamment un soutien-gorge pour éviter que la poitrine ne tombe rapidement.

Est-il possible d’allaiter avec des implants mammaires

Selon les médecins, il n’y a aucune incidence particulière sur l’allaitement. En effet la prothèse ne touche pas la glande mammaire directement et il n’y a donc aucune conséquence. Au niveau chirurgical, la cicatrice dépend principalement de la technique utilisée
Le fait de procéder à la mise en place de l’implant par voie axillaire avec notamment une cicatrice sous le bras, au niveau du creux de l’aisselle et sous-mammaire avec une cicatrice dissimulée dans le sillon qui est situé sous les seins, ne présente aucun risque au niveau technique du moment que les canaux galactophores seraient situés à une certaine distance. Par contre quand l’implant est posé via la voie péri-aréolaire avec une cicatrice autour de l’aréole, ce serait nettement plus délicat sans pour autant que la section des canaux puisse arriver ou très rarement. Les chirurgiens prennent généralement beaucoup de précautions dans ce cas.
Toutefois, il est bon de dire que quel que soit la situation et avec ou sans prothèse, aucun médecin ne peut assurer un allaitement parfait après la pose d’implants mammaires car cela dépend de plusieurs facteurs que le fait de pouvoir produire du lait maternel.

Les exceptions de la pose d’implants mammaires sur l’allaitement et la grossesse

Le fait de porter des prothèses mammaires n’engendre pas d’engorgements ou d’abcès. Mais il est tout à fait possible que l’allaitement puisse être contrecarré dans certaines situations. A tire d’exemple, il est possible que la pose d’implant mammaire soit accompagnée d’une correction de ptôse mammaire. Dans ce cas l’aréole va être déplacée vers le haut et une partie de la glande mammaire sera sectionnée. Ceci va dépendre à la fois de l’importance du problème et de la technique opératoire utilisée par le chirurgien.
Il y a aussi le problème des fuites de silicone dans l’organisme ce qui est extrêmement rare. Dans ce cas précis l’allaitement sera donc stoppé pour cause d’une intervention chirurgicale d’urgence. Sinon une coque risque de se développer autour de la prothèse ce qui veut dire que l’organisme va réagir de manière particulière à ce corps étranger. Il sera possible de casser la coque manuellement mais sinon, il faudra une autre intervention chirurgicale avec un risque de récidive important. Ceci sans compter que l’implant peut se déplacer ce qui va être à la fois inesthétique et surtout inconfortable. Mais la grossesse ne sera en aucun cas gênée. Il faut savoir que cette complication arrive généralement dans les premiers mois après la pose d’implant et il est donc très rare qu’elle puisse se superposer à un projet de grossesse.

A quel moment se faire poser des implants mammaires ?

Dans le cas où vous souhaitez vous faire refaire les seins avec la pose d’implants mammaires, il vaudrait mieux attendre que l’accouchement ait eu lieu. En effet que ce soit des siens naturels ou refaits, la grossesse modifie toujours la forme et le volume des seins. Pendant la grossesse le sein aura beaucoup augmenté de volume qui sera perdu après l’accouchement ou l’allaitement et sa forme sera changée. Grâce à cet étirement, le sein aura moins de volume que celui qu’il avait avant la grossesse. Dans ce cas la pose de l’implant mammaire avant la grossesse vous ferait prendre le risque d’une deuxième intervention par la suite. La meilleure solution serait donc d’attendre d’avoir terminé toutes les grossesses pour envisager la pose d’implant dentaire car c’est seulement dans ce cas que le résultat obtenu sera définitif. Sinon il n’y a vraiment pas de recommandations strictes pour la pose d’implants mammaires mais le mieux serait d’attendre une année après l’accouchement ou au minimum 3 mois après la fin de l’allaitement. De plus il faut à tout prix avoir retrouvé son poids de forme avant la grossesse pour commencer. Sinon il faut tenir compte du seul inconvénient de la pose de l’implant mammaire car ces derniers temps il est tendance d’introduire la prothèse dans les seins par l’aréole et il sera possible que cette partie du sein perde un tant soit peu sa sensibilité pendant une certaine période. Cette sensibilité n’est pas perdue définitivement et peut même être récupéré mais ce n’est pas si sûr que ça. Pour conclure la pose d’implants mammaires n’a aucune incidence sur l’allaitement. Mais pour s’en assurer il vaut mieux se rendre chez un spécialiste du domaine pour obtenir davantage d’informations.