55 min •
https://www.dailymotion.com/embed/video/x5pzr08 Le 17 avril 2016, au Brésil, le vote de la Chambre des députés pour la mise en accusation de la présidente Dilma Rousseff, avant sa destitution le 31 août, sur fond de corruption généralisée, ouvre une période de grande incertitude. Au terme de ce que l’opposition dénonce comme un « coup d’État institutionnel », son vice-président, Michel Temer, s’empare du pouvoir. Il s’emploie depuis à revenir sur toutes les réformes en faveur de l’éducation, de la santé et d’un meilleur partage des richesses adoptées par le Parti des travailleurs depuis la première élection de Lula, en 2003. Humoriste engagé contre ce « grand bond en arrière », dont les vidéos satiriques font des millions de vues, Gregório Duvivier part à la rencontre de Brésiliens entrés, comme lui, en résistance, du Mouvement des sans-terre aux journalistes indépendants en lutte contre les grands groupes de presse assujettis au pouvoir.