43 min •
Ce docu n'a pas de note Avec ses geysers et ses roches en fusion, le parc américain de Yellowstone offre des contrastes fascinants. En quatre volets, un voyage à la découverte de sa faune et de ses paysages. Dans ce volet : à Yellowstone, plus qu’ailleurs, l’hiver est la saison de tous les combats pour la faune sauvage. Sur les rives gelées de la rivière Madison, au cœur du parc américain de Yellowstone, un lynx se tient en embuscade, prêt à bondir sur un canard imprudent. Mais en cette période glaciale, l’importante couche de neige a raison de l’agilité du félin. À Yellowstone, plus qu’ailleurs, l’hiver est la saison de tous les combats pour la faune sauvage. Pendant plus de la moitié de l’année, les températures polaires et un épais manteau blanc s’abattent sur l’immense territoire de près de 9 000 kilomètres carrés. Si la migration et l’hibernation offrent un peu de répit à certains animaux, comme le grizzli, d’autres, à l’instar des hermines, des wapitis ou des bisons, doivent esquiver les pièges mortels des congères et ruser pour se nourrir. Des conditions extrêmes que le plus ancien parc naturel au monde, créé en 1872, doit à sa géographie physique unique. Adossé aux montagnes Rocheuses, dans le nord-ouest des États-Unis, Yellowstone enferme en son sein, à plus de 2 000 mètres d’altitude, l’un des plus vastes supervolcans de la planète. Ses éruptions, dont la dernière remonte à environ six cent mille ans, ont sculpté un saisissant paysage, parsemé de sources d’eau chaude, de fumerolles et de mares boueuses. Documentaire disponible jusqu’au 04/10/2021.