Prenons des leçons du vivant… Yves Bréchet fera un parallèle entre la conception de l’ingénieur et les solutions naturelles. Parce que la nature doit travailler à des températures assez basses, elle est limitée aux matériaux organiques ou relevant de la chimie des solutions (le bois, les os, les coquillages&;). Inversement, l’ingénieur a accès à une grande variété de matériaux constitutifs, mais est à ce jour assez peu inventif sur les architectures. L’association des deux stratégies, base du biomimétisme structural, peut s’avérer une source de très grandes innovations.

Avec Yves Bréchet.