64 min •
Nous avons trouvé des Hadzabe en lisière d’un parc national. L’un d’eux, habitué aux étrangers blancs pour avoir rencontré, dans son enfance, un chercheur géologue allemand qui l’avait emmené avec lui dans ses aventures de recherches minéralogiques, avait accepté de nous parler. Il se nommait Gudo et il m’a invité à le suivre dans la savane. Je l’ai suivi à la chasse et ai assisté, médusé, à mon premier phacochère abattu d’une flèche en plein coeur à deux mères à peine de moi. Pour la première fois de ma vie, à pied dans le bush et plus comme dans les parcs, en voiture 4X4, obligé à vire à même le sol et à hauteur d’animaux, j’ai eu les pires craintes de mon existence mais aussi les plus intenses sensations! J’ai des choses étonnantes à vous raconter, mais le temps nous manque ici et le film contient beaucoup d’incroyables aventures que nous avons vécues avec ces chasseurs-cueilleurs, dont les noms et les voix et les sourires continuent à voguer au fond de ma mémoire et de mon coeur. Regardez bien cet homme – Gudo – et sa famille et apprenez l’amour de la liberté, de l’errance et le goût privilégié d’une vie sobre et faite des sons, des odeurs et de la vibration secrète de la savane africaine. Un documentaire de Jérôme-Cécil Auffret