26 min •
Dans des décors exceptionnels, un couple de photographes animaliers, Guillaume Mazille et Marie Schneider, fait partager ses rencontres. Aujourd’hui, ils sont au Pérou pour tenter de comprendre pourquoi le condor, l’un des plus grands oiseaux du monde, quitte parfois son habitat naturel des hauts plateaux andins, à plus de 3 000 mètres d’altitude, pour le bord de mer. Photographier la vie sauvage à travers le monde, du panda roux de l’Himalaya au castor ardéchois en passant par le requin-tigre de Polynésie, c’est la passion, le métier et le mode de vie de Guillaume Mazille et Marie Schneider, qui emmènent souvent avec eux leur petite fille de 3 ans, Muse. Dans leurs pas, cette série dévoile les captivantes réalités de leur travail, au plus près des animaux dans leur milieu naturel. Aujourd’hui, Guillaume et Marie sont au Pérou pour tenter de comprendre pourquoi le condor, un des plus grands oiseaux du monde, avec ses 3 mètres d’envergure, quitte parfois son habitat naturel des hauts plateaux andins pour le bord de mer. Ce sont les images du photographe naturaliste péruvien Heinz Plenge, un des plus connus dans le pays, qui leur ont révélé ce comportement inédit. Ils choisissent d’observer des condors installés dans la zone protégée d’Illescas, près d’un désert dont les falaises surplombent l’océan Pacifique.