Ce docu n'a pas de note
Entre 1939 et 1944 près de 140 000 Africains sont engagés par la France, près de 24 000 sont fait prisonniers ou tués au combat. « Les tirailleurs sénégalais » était devenu le terme générique pour désigner les soldats d’Afrique Noire qui était un corps d’armée étranger sans être de la légion étrangère ; pour le générale Mangin la « Force Noire » et pour l’académicien Sédar Senghor les « Dogues noirs de l’Empire ».