52 min •
Ce docu n'a pas de note


Quelques mois avant sa mort, en 2015, l’écrivain neurologue Oliver Sacks revenait sur son parcours devant la caméra de Ric Burns. Un portrait émouvant, en toute intimité, de l’auteur du best-seller international « L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau ». En décrivant, dans des essais empathiques et accessibles, les cas cliniques rencontrés au cours de sa carrière, Oliver Sacks a contribué à faire connaître les troubles neurologiques auprès du grand public, notamment à partir de 1985, avec son best-seller international L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau. Né à Londres en 1933, installé à New York dans les années 1960, il a redonné leur statut de personne à des patients reclus dans l’isolement, atteints d’autisme, du syndrome de Gilles de la Tourette ou encore de la maladie de Parkinson. Franc-tireur résolu, il a longtemps tâtonné entre ses désirs de recherche pure et son talent de praticien, pour finir par se forger une place à part, mais reconnue, dans le champ clinique, puis des neurosciences. Il a notamment contribué à réhabiliter l’étude de cas, délaissée dans les années 1970 au profit de recherches quantitatives et statistiques. Documentaire de Ric Burns disponible jusqu’au 20/12/2021.