88 min •
Ce docu n'a pas de note Au chevet de sa mère, une fille reconstitue le puzzle de son histoire familiale. Un regard vibrant d’amour sur un destin marqué par l’exil.   Mariée à 14 ans, Aïcha a élevé seule ses enfants avant de rejoindre, dans les années 1960, son premier mari en Belgique. Loin des ruelles de Tanger, elle a ouvert un nouveau chapitre de son histoire, avec ses non-dits et ses silences. Une vie faite de mariages et de séparations, d’interdits et de libertés, de joies et de deuils. Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Aïcha, vieille femme au corps fatigué, a vécu ses derniers moments dans un établissement spécialisé. Renouant le lien, Karima, l’une de ses deux filles, a cherché à reconstituer l’odyssée cabossée de leur famille.  Les mots sont parfois murmurés, les plans morcelés, à l’instar de ce qui se brouille et s’entremêle pour Aïcha, au seuil de la mort. Dans ce film intimiste, empli de pudeur et de souvenirs, Karima Saïdi, qui avait déjà consacré en 2017 un court métrage à sa mère lors de son placement en résidence médicalisée (Aïcha), l’interroge avec patience. Elle s’attache à lui faire dérouler les pages de leur roman familial au fil des choix, contraints ou volontaires, qui furent les siens. Empreint de délicatesse, un regard vibrant d’amour sur un destin marqué par le poids de la religion, de la culture et de l’exil. Documentaire de Karima Saidi disponible jusqu’au 25/06/2021.