09 min •
Ce docu n'a pas de note L’éducation en ligne intéresse un nombre de pays de plus en plus important. C’est une méthode qui peut permettre à tous de suivre des cours en ligne depuis chez soi et à tout moment. Pour autant, pour que l’e-learning soit réellement une méthode d’apprentissage disponible pour tous les étudiants et élèves, certains critères sont à prendre en compte. C’est ce que nous livre l’étude de Preply, dont nous pouvons retenir la place de la France, qui est 14ème dans le classement des pays qui sont prêts pour l’éducation en ligne. Rentrons tout de suite plus en détail dans le classement de ces pays, pour une analyse complète de l’étude réalisée par Preply.

Quels sont les critères pris en compte par cette étude ?

Si nous pouvons dire que l’étude de Preply est complète, c’est parce qu’elle repose sur différents critères. A l’origine, Preply est une plateforme qui propose des cours en ligne à des étudiants du monde entier. Des tuteurs de plus de 185 pays différents donnent des cours de langue en ligne, pour une formation sur-mesure adaptée à chacun. Le site est donc bien placé pour mener une recherche concernant l’éducation en ligne. Parmi les critères étudiés, on retrouve en premier lieu la partie accessibilité de l’enseignement en ligne. Y sont notés le pourcentage de la population à bénéficier d’un accès privé à un ordinateur, la gamme de cours à distance proposés dans le pays, ainsi que les dépenses allouées à l’éducation par chaque gouvernement. La seconde partie de l’étude concerne l’accessibilité d’internet. Car oui, pour bénéficier des ressources en ligne pour l’apprentissage mises à disposition dans un pays, il faut bien sûr pouvoir profiter d’une connexion internet décente ! Cette partie comprend le débit moyen d’internet, le débit de l’internet mobile, ainsi que le coût moyen d’une connection à internet en haut débit. La troisième partie de ces critères prend en compte le climat de l’enseignement en ligne. Cette fois-ci, sont pris en compte le salaire horaire moyen d’un tuteur, la croissance du marché, ainsi que le volume du marché par pays. A la suite de ces résultats, chaque pays est noté sur un total de 100 points, ce qui nous donne le classement des 30 pays étudiés.

Le haut de la liste : les bons élèves du classement

En haut de la liste du classement de Preply se situent la Norvège, le Danemark, la Suisse, le Luxembourg et les Pays-Bas, ayant un score respectif de 100, 99.4, 95.4, 94.4 et 84.8. La grande gagnante du classement est donc la Norvège. Dans ce pays, 94,9% de la population bénéficie d’un accès à un ordinateur privé, le salaire moyen d’un tuteur est de 22,52€, et les dépenses allouées à l’éducation concernent 39,8% du PIB. La Norvège bénéficie donc de ressources et d’un climat optimal pour permettre un accès à l’enseignement en ligne parmi les plus importants. Ces pays sont donc à prendre en exemple, pour développer une éducation en ligne qui profite à tous les étudiants des pays de notre liste.

La France en 14ème place

Parmi le classement des 30 pays, la France fait figure de 14ème. Il s’agit donc du dernier pays faisant partie de la moitié haute du classement. Elle arrive juste après les Etats-Unis et l’Allemagne, et avant la Hongrie et le Royaume-Uni. C’est donc un résultat en demie-teinte pour la France, qui doit encore faire de nombreux progrès pour arriver au niveau de la Norvège et des pays à la tête du classement. La France possède quant à elle un score de 57,3. Parmi ses résultats, on peut constater que 84,1% de la population française bénéficie d’un accès à un ordinateur privé, que le pays ne propose que 127 cours en ligne, pour un salaire moyen par tuteur évalué à 19€. Bien que ce résultat ne soit pas des plus positifs, cela ne signifie pas que la France ne peut pas fournir les efforts nécessaires pour remonter en tête du classement !

Des progrès restent à faire pour une éducation en ligne pour tous

A la fin du classement, se trouvent la Grèce, la Turquie et enfin le Mexique, avec un score respectif de 17.8, 4.4 et 0. Le Mexique ne propose un accès à un ordinateur privé que pour 44,3% de la population du pays. De son côté, la Turquie n’offre que 12 formations en ligne à ses étudiants. Dans le contexte de la pandémie du Coronavirus, l’éducation en ligne devient une priorité pour tous. Cette étude nous permet de visualiser les efforts que chaque pays doit encore mener, tout en prenant exemple sur les bons élèves du tableau réalisé par Preply. Il ne reste plus qu’à espérer des avancées rapides !