48 min •
Ce documentaire porte un regard sans artifices sur la pesanteur de ce mal qui est Alzheimer et le supplice que cela peut être pour celui ou celle que l’on appelle l’aidant naturel. J’ai filmé les 9 derniers mois de la vie de mon grand-père atteint de la maladie d’Alzheimer sans aucun moyen matériel ni financier ce qui donne un film brut et brutal. Je me suis fondue dans le décor et le quotidien de mes grands-parents pour en faire ressortir une des facettes de la maladie d’Alzheimer qui passe par les sauts d’humeur, les délires et la détresse qui grignotent l’esprit, le retour à un état primaire, les souvenirs et les gens qui s’effacent…jusqu’à oublier de respirer. J’ai également voulu montrer le courage de ma grand-mère qui a porté cette lourde maladie avec lui, qui ne l’a jamais lâché et s’est épuisée d’amour…72 ans d’amour.