Zoom sur l’ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie déminéralisante de l’os, entraînant une fragilité du squelette. On lui reconnaît de nombreux facteurs de risque dont le principal est la survenue inéluctable chez la femme, de la ménopause.

La déminéralisation osseuse est progressive, et non ressentie par le malade jusqu’à ce qu’une fracture osseuse intervienne. Comme toute fracture, la douleur est alors intense. Par contre, du fait de la fragilité osseuse, cette fracture peut survenir pour un traumatisme minime, par exemple une chute. Ces fractures ostéoporotiques intéressent le plus souvent le poignet, le col du fémur et les vertèbres. On estime que sur 100 françaises atteignant l’âge de la ménopause, 40 auront avant la fin de leur vie, une fracture ostéoporotique.

Un diagnostic précoce de la déminéralisation permet au mieux d’intervenir avant la survenue d’un fracture, témoin d’une fragilité osseuse déjà constituée sur laquelle il sera plus difficile d’agir. Celui-ci fait appel à une mesure du contenu minéral osseux par ostéodensitométrie. Cette examen indolore permet d’affirmer l’ostéoporose et d’évaluer son importance.

Le traitement de l’ostéoporose consiste en la suppression des facteurs de risque de déminéralisation. Par exemple, un traitement hormonal substitutif (en l’absence de contre-indication) corrigera la carence en hormones sexuelles post-ménopausique. Une consommation modérée d’alcool et de tabac et des apports alimentaires quotidiens suffisants en calcium et vitamine D tout au long de la vie sont indispensables. A ces mesures, on peut adjoindre un médicament de la classe des bisphosphonates capables de corriger en partie la déminéralisation osseuse et donc de réduire la probabilité d’une fracture.

Dans tous les cas, la prévention de la survenue d’une fracture venant compliquer l’ostéoporose passe par l’éviction des traumatismes, en particulier des chutes : traitement des troubles visuels, des vertiges, chaussures adaptées correctes, maintien d’une activité physique, adaptation du domicile par la fixation des tapis, des fils électriques traînant par terre &;

Principaux facteurs de risque de déminéralisation osseuse · Ménopause · Consommation d’alcool · Consommation de tabac · Certains médicaments dérivés de la cortisone (glucocorticoïdes) · Antécédent familiale d’ostéoporose · Carence d’apport en calcium et / ou Vitamine D · Malabsorption digestive