52 min
Evelyne Delaroche, Chantal et Monique Joubert dirigent, depuis 40 ans, une entreprise d’exception, entièrement dédiée aux robes de mariées, Cymbeline. Rencontrez les stylistes d’hier et d’aujourd’hui, des couturières et des petites mains qui s’activent dans les ateliers. Elles n’ont qu’une obsession : faire rayonner l’excellence française car « Qui mieux qu’une femme peut comprendre les rêves d’une autre femme ? ». L’histoire pourrait commencer ainsi : « Il était une fois trois sœurs, Evelyne, Chantal et Monique qui avaient décidé de révolutionner la mode de la mariée. » À Nemours, au cœur de la Seine et Marne, Evelyne Delaroche, Chantal et Monique Joubert dirigent, depuis 40 ans, une entreprise d’exception, entièrement dédiée aux robes de mariées, Cymbeline. Issues de trois générations de couturières, les trois femmes à la personnalité bien marquée ont une véritable passion et un authentique talent pour la création de leur propre ligne. Avant elle, la grand-mère Emelia emperlait comme autrefois à Lunéville, tandis que la mère Andrée était blanchisseuse, brodeuse et couturière aux Folies Bergères. C’est à l’occasion d’une rétrospective dédiée à « 40 ans de passion » au château-musée de Nemours que nous faisons connaissance avec les trois femmes. Point de départ du documentaire, l’exposition des plus belles pièces de la collection nous emmène au coeur de la maison de couture, à la rencontre des stylistes d’hier et d’aujourd’hui, des couturières et des petites mains qui s’activent dans les ateliers. Les sœurs nous font partager leur quotidien quasi-exclusivement consacré à leur entreprise. Depuis les allées des salons professionnels, en passant par la Bridal Fashion Week à New-York point d’orgue de leur succès à l’international ou bien dans les coulisses du plus grand défilé du monde sur les grands boulevards à Paris, Evelyne, Chantal et Monique n’ont qu’une obsession : faire rayonner l’excellence française en fabriquant les plus belles robes et en choisissant les meilleurs tissus auprès des petits artisans. À la tête d’un savoir faire et d’une entreprise qu’elles dirigent de manière très maternante, les trois femmes nous racontent leur relation avec les clientes de la marque et avec le produit qu’elles vendent qui doit se renouveler chaque année. Et pour rien au monde, elles ne souhaiteraient passer la main, histoire de ne pas faire mentir leur adage « Qui mieux qu’une femme peut comprendre les rêves d’une autre femme ? ».s