42 min
La Bourgogne est synonyme d’un certain art de vivre à la Française, et assurément une région où il fait bon vivre ! La région est également riche en patrimoine architectural – des châteaux forts aux cadoles, en passant par les abbayes et les cathédrales. Le voyage démarre au sud de la Bourgogne, plus précisément dans le Brionnais, berceau de l’une des races bovines les plus célèbres du monde : la charolaise. Au milieu des riches « prairies d’embouche », nous découvrons Curbigny et l’élevage de reproducteurs de Gérard, grand habitué des concours d’étalons. Qui dit Bourgogne, dit vignobles, bien évidemment : dans le Mâconnais, à l’ombre des somptueuses roches de Solutré et de Vergisson, on produit d’excellents vins blancs.  A l’heure des vendanges, Roger l’affable viticulteur partage avec nous son amour du Pouilly-Fuissé. Nous prenons ensuite la direction du Parc naturel régional du Morvan, le « coeur boisé » de la Bourgogne : là, au pied du Mont Beuvray, point culminant de la région, Nathalie nous fait découvrir les bienfaits du lait de ses juments de Mérens. En Côte-d’Or, dans les Hautes Côtes de Nuits, Isabelle et Sylvain nous offrent le fruit « rouge » de leur travail, celui du cassis, et le secret de leur liberté. Au détour du canal du Nivernais, Evelyne nous explique qu’être éclusière, ce n’est pas qu’une histoire de manivelle, mais aussi de fleurs et de savoir-vivre. Nous effectuons ensuite une étape sacrée à l’abbaye de Fontenay, classée Patrimoine mondial de l’Humanité, sur les traces de l’enfance de l’art, celle de François, le propriétaire du lieu. Au château de Ratilly, en Puisaye dans l’Yonne, la culture fait partie des murs. Juste à côté, sur le chantier de Guédelon, on construit un château comme au 13e siècle ! Enfin, notre dernier tour de piste s’effectue sur celle du circuit auto-moto de Magny-Cours – ancien temple de la Formule 1.