00 min •
Ce docu n'a pas de note Le concept se rapproche très fortement de celui d’une « assurance ». La définition académique nous apprend que c’est un contrat négocié entre deux contreparties, qui donne le droit (et non pas l’obligation) de vendre ou d’acheter une quantité d’un actif dit sous-jacent (indices, actions, certaines matières premières, …) à une période fixée à l’avance, moyennant le paiement d’une prime. Dans le jargon, on parle de « call » pour les options d’achat et de « put » pour les options de vente.

Concrètement, quel est l’intérêt des options ?

En fait, si vous tradez des options, cela peut vous apporter énormément de solutions. Que vous soyez professionnel ou particulier, cela vous permet de travailler dans toutes les configurations de marché, de travailler sans ordre stop par exemple, mais aussi de couvrir son portefeuille et de s’assurer du prix de vente d’un actif. Ça permet de travailler avec le stress et avec la fameuse volatilité, cet indicateur de la peur qui détermine le prix du trésor. De plus, vous pouvez travailler avec le temps, c’est-à-dire rentabiliser des actions dans un cas de figure où le marché ne bouge pas. Donc pendant ce temps-là, vous pouvez rentabiliser des titres. Il existe beaucoup de stratégies, parfois des choses complexes, mais aussi des choses assez simples. Vous pouvez aussi diminuer le prix de revient d’un titre, il y a énormément de choses à faire et beaucoup de stratégies très intéressantes.

Un instrument financier trop peu utilisé en France

C’est un marché extraordinaire si on sait comment l’utiliser, malheureusement il existe très peu d’investisseurs, professionnels ou particuliers, qui l’utilisent dans l’hexagone. Peut-être y en a-t-il tout au plus quelques centaines. Pourtant, juste à côté, il y a des pays qui en sont très friands. Par exemple, aux Pays-Bas, on estime qu’il doit y avoir 30 % des investisseurs qui travaillent avec des options dans leurs portefeuilles.