52 min •
Ce docu n'a pas de note Retour sur le conflit qui a violemment opposé, dans les premières décennies du XXe siècle, les deux figures de proue de la modernité musicale, Arnold Schönberg et Igor Stravinski.   Bien qu’Arnold Schönberg et Igor Stravinski aient tous deux influencé le quatrième art de manière décisive, leurs créations demeurent diamétralement opposées. Alors que l’Autrichien développe la méthode dodécaphonique, mettant les douze notes de la gamme chromatique au cœur de la technique de composition au détriment des tonalités, son rival russe fonde sa pratique sur l’éclectisme stylistique. Leurs partisans se rangent en deux camps adverses, et les deux compositeurs, l’un père de la seconde école de Vienne, l’autre du néoclassicisme, deviennent au gré de leurs succès les figures de proue d’un conflit qui a marqué l’histoire de la musique par sa durée et son intensité. Si, en 1910, les deux maîtres se saluaient encore avec respect, leurs rapports se dégradent par la suite, chacun restant convaincu d’avoir trouvé la véritable manière de composer. Ironie de l’histoire, à la fin de sa vie, l’exilé (en France, puis aux États-Unis) Stravinski opère une volte-face spectaculaire en s’essayant au sérialisme, une technique de composition fondée sur le dodécaphonisme. Documentaire musical disponible jusqu’au 11/12/2021.