48 min •
Ce docu n'a pas de note L’affaire éclate le 15 mars 2013, il est 18h00 quand le corps sans vie de Dominique Laplace, 49 ans est découvert à son domicile de Caumont dans l’Aisne. L’autopsie révèle que le quadragénaire a été tué la veille au soir de plusieurs coups de couteau. Les enquêteurs s’orientent rapidement vers une certaine Véronique, l’ex-femme de Dominique, car elle l’avait menacé de mort quelques semaines plus tôt. A l’origine de leur discorde, des bijoux de grande valeur que Dominique ne lui aurait pas restitués après leur séparation. Interrogée, Véronique admet entretenir des relations exécrables avec la victime mais elle jure qu’elle ne l’a pas tué. D’ailleurs, handicapée par une chute de cheval, elle ne peut se déplacer qu’avec des béquilles… Difficile dans ces conditions de porter un coup de couteau ! Et puis l’ex-épouse a un alibi : le soir du crime, elle est restée chez elle. D’ailleurs, son amie Emilie Viseur accompagnée de son petit-ami Mallaury confirment qu’ils ont passé la soirée avec elle. Véronique serait-elle au-dessus de tout soupçon comme elle le prétend ? Faux, dit la téléphonie. Ce soir-là, le trio n’a pas cessé de s’envoyer des sms… Etrange pour des personnes sensées être ensemble. Et puis, il y a un autre problème. Beaucoup plus troublant celui-ci. Au lendemain de l’assassinat de Dominique Laplace, un autre meurtre a été commis dans la région. La victime s’appelle José Barreyre, c’est un tatoueur de 47 ans… Deux meurtres en deux jours, à moins de 30 kilomètres de distance… Avec pour point commun Emilie Viseur, l’ami de Véronique. Car chose incroyable : José Barreyre n’est autre que l’ex-compagnon d’Emilie. Pour les enquêteurs, c’est trop gros pour être un concours de circonstances, ces deux affaires n’en forment qu’une. Ils en sont persuadés, ils sont face à un pacte criminel : Les deux amies auraient-elles décidé de se débarrasser de leurs ex-respectifs ? Et Mallaury, l’homme le plus proche des deux femmes, aurait-il servi de bras armé ? Un documentaire de Laura Spinosi. Productions Tony Comiti.