47 min •
Ce docu n'a pas de note Entrée dans nos mœurs depuis maintenant une quinzaine d’années, la cigarette électronique est commercialisée partout : chez le buraliste, les boutiques de vape ou directement en ligne. Souvent dès qu’on parle de cigarettes électroniques, vapoteuses, e-cig ou encore d’e-cigarettes, on pense tout de suite au cas d’une personne qui veut arrêter de fumer et qui utilise l’e-cig comme une alternative au tabac. Mais même ceux qui commencent à fumer peuvent apprécier la cigarette électronique. Vous envisagez d’essayer ? Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’e-cig et ses composants.

Qu’est-ce qu’une e-cig ? Comment ça marche ?

La cigarette électronique est un dispositif électrique qui produit de la vapeur conçue pour être inhalée. Le système de fonctionnement est vraiment simple, car il suffit d’appuyer sur un bouton d’activation pour animer une résistance électrique. Alimentée par une petite batterie, cette dernière chauffe un liquide aromatisé, additionné de nicotine ou pas, aussi connu sous le nom d’e-liquide. En se mélangeant avec l’air, c’est ce liquide qui se transforme en vapeur. La vapoteuse se divise en deux parties :
  • Une partie supérieure où se produit la vaporisation que l’on appelle le clearomiseur ou atomiseur. Il se compose de trois éléments : le drip tip qui est la partie en contact avec la bouche et sur lequel l’utilisateur aspire la fumée. Vient ensuite le réservoir ou tank, une partie étanche dans lequel est stocké l’e-liquide et enfin la résistance.
  • Une partie inférieure ou le mod est la partie électrique qui fait fonctionner l’ensemble : elle est réservée au bouton switch (on et off) qui sert à déclencher le processus. C’est aussi dans cette partie que se trouve la batterie de l’e-cig, la seule source d’énergie qui alimente le dispositif.
Pour en savoir un peu plus sur la cigarette électronique et ses différents composants, vous trouverez des informations supplémentaires et précises sur le site www.taffe-elec.com.

Les différents modèles d’e-cigarettes sur le marché

Depuis le lancement des tout premiers modèles en 2004, la cigarette électronique se décline aujourd’hui en un large choix de formes, de mode d’emploi, ainsi que de prix, ce qui explique la facilité d’accès au produit. On distingue aujourd’hui quatre grands groupes de vapoteuses : la cigalike, le Tube Mod, le Box Mod ainsi que le Pod Mod.

La cigalike

C’est le résultat des toutes premières expériences de la cigarette électronique. Son design se rapproche d’ailleurs de la forme de la cigarette classique. Elle présente cependant le hic d’avoir une batterie à très faible autonomie.

Le Tube Mod

Quant à lui, est une vapoteuse cylindrique de taille considérable qui permet de changer de liquide grâce à son système d’ouverture. Beaucoup plus efficace que la cigalike, il produit une vapeur de meilleure qualité.

Le Box Mod

Ce modèle d’e-cig se caractérise par une forme rectangulaire et ergonomique, dont le fonctionnement reprend le même principe que le Tube Mod.

Le Pod Mod

Un modèle nettement plus performant que les autres et beaucoup plus simple à transporter. Il présente le gros plus de se recharger très facilement grâce à un réservoir d’e-liquide ou à des cartouches jetables.

Le vapotage, est-ce vraiment intéressant ?

En plus d’aider à réduire la dépendance à la nicotine, la cigarette électronique est également très intéressante au niveau du prix. Il faut en effet savoir que ce dernier diffère en fonction du modèle, des composants de la vapoteuse, mais aussi de la qualité du e-liquide. Si on se base sur des statistiques simples, une personne qui a choisi l’e-cigarette dépense de la façon suivante : du liquide de recharge à 6 euros par semaine, un réservoir à 7 euros ainsi qu’une batterie de 10 euros tous les trimestres. Ce qui donne un total d’environ 41 euros par mois. D’un côté, nous avons un fumeur classique qui consomme un paquet de cigarettes de 7,9 euros par jour et qui doit ainsi prévoir un budget moyen de 220 euros par mois. Le bilan annuel évalue alors qu’un utilisateur de cigarettes électroniques dépense environ 500 euros, tandis qu’un fumeur de cigarettes traditionnelles fumant un paquet par jour investit jusqu’à 2 600 euros. C’est donc clair qu’avec les 2 100 euros de différence entre les deux, l’e-cigarette représente une alternative nettement plus rentable et plus économique que le tabac ordinaire.

Les avantages de la cigarette électronique

En plus de ses avantages économiques, l’e-cig possède également plusieurs atouts sur le plan sanitaire. La vapoteuse produit en effet de la nicotine sans la brûler. Cette particularité lui permet ainsi d’écarter les risques liés au tabagisme, la nicotine étant souvent désignée comme la seule et unique cause des maladies qui tuent les fumeurs chroniques. Les cigarettes électroniques permettent aussi de varier les saveurs, car le e-liquide se décline en divers parfums (fraise, menthe, chocolat…) pour le plus grand plaisir des gourmands. Les utilisateurs des vapoteuses peuvent également varier les plaisirs avec la possibilité d’inhaler directement ou indirectement de la vapeur chaude ou froide, et ce, en toute discrétion et en abondance. Accessible à tous, l’e-cigarette permet de fumer de manière plus esthétique et conviviale. Il est possible de l’utiliser dans les endroits publics, vu que la vapeur émise n’est pas nocive pour la santé. Enfin au top des avantages de la vapoteuse, nous avons la réglementation de la pratique qui oblige les fabricants à concevoir un produit de qualité suivant des normes et des certifications, ainsi que des contrôles en laboratoire. Cette réglementation rassure les consommateurs face aux nombreuses rumeurs qui circulent sur la cigarette électronique et les risques qu’elle représenterait pour la santé.

Quelques inconvénients à connaître

Si la cigarette électronique est pleine d’avantages, elle a également quelques petits défauts qu’il faut tout de même préciser. Un des inconvénients du produit concerne la vapeur chaude produite par l’e-cig qui a tendance dessécher la bouche et provoquer une sensation de déshydratation. Et comme n’importe quel produit qui contient de la nicotine, la vapoteuse peut également entraîner une sensation de dépendance… mais uniquement chez les personnes qui abusent de son utilisation.