34 min •
Si la démence ne se guérit pas, comment accompagner ceux qui souffrent ? Qu’avons-nous à proposer pour soutenir les familles ? Nous verrons comment la méthode Montessori appliquée aux maisons de retraites donne des résultats étonnants. Depuis cinq ans, l’établissement neuchâtelois Petit-Chézard, un établissement psycho-gériatrique, vit une petite révolution dans le monde des EMS. Les soignants appliquent la méthode Montessori destinée aux personnes âgées souffrant de troubles cognitifs. La grande majorité des vingt habitants de la maison présente des signes de démence qui peuvent être de modérés à avancés. Mais plutôt que de les réduire à leurs seules fragilités ou incapacités, la démarche Montessori consiste à se concentrer sur tout ce que la personne est encore capable de faire. Dans le but de conserver son autonomie le plus longtemps possible, l’équipe sollicite le résident. Sa participation à la vie quotidienne se fait en fonction de son parcours de vie, de ses envies et de ses capacités. Un documentaire aussi intéressant qu’émouvant signé Fabienne Clément pour 36.9°