93 min •
Du 21 au 28 août 2011, Paris a accueilli la neuvième édition de la Homeless World Cup, la Coupe du monde de football des sans abris. Huit jours durant, 70 équipes représentant 64 nations se sont affrontées sur trois terrains de street soccer installés au pied de la tour Eiffel. Au plus près de l’équipe féminine d’Argentine et des équipes masculines française, japonaise, kenyane et palestinienne, ce documentaire dresse le portrait des joueurs et de leurs éducateurs sociaux, depuis les premiers repérages dans la rue jusqu’à la compétition. Il raconte en parallèle l’histoire du fondateur de l’épreuve, l’Ecossais Mel Young, qui a imaginé cette Coupe comme une façon de lutter contre la pauvreté. À l’heure où tous les pays représentés à l’ONU déclarent vouloir diminuer de moitié la pauvreté dans le monde d’ici à 2015, ce film offre un état des lieux de la vie quotidienne des personnes en situation précaire dans le monde, par le biais de cette Coupe du monde atypique. Il raconte en parallèle l’histoire de son fondateur, Mel Young, qui a eu l’idée, il y a une dizaine d’années, de réunir des sans-abri du monde entier autour d’un ballon de foot et de créer une compétition internationale. Ce n’est pas un film sur la misère, mais sur le regard que nous portons sur la pauvreté avec, en toile de fond, une façon plutôt originale de la combattre, puisque l’arme utilisée est un ballon de football ! Au plus près de l’équipe féminine d’Argentine et des équipes masculines française, japonaise, kenyane et palestinienne, ce film dresse le portrait des joueurs et de leurs éducateurs sociaux, depuis les premiers repérages dans la rue jusqu’à la compétition, en passant par l’épreuve des sélections, les entraînements et leur arrivée à Paris. Cette Coupe du monde se déroule sur huit jours. Huit jours durant lesquels se réuniront 70 équipes et 500 joueurs sous la tour Eiffel. Huit jours pour découvrir Paris, un monde nouveau et stupéfiant pour la plupart des participants. Huit jours pour sensibiliser, alerter et informer sur la misère dans le monde. Un documentaire de Jerome Mignard et Thomas Risch, producteur executif : Frederic Convert, montage : Damien Labbé, Johan Perrot et Albane Jochaud du Plessix