02 min •
Ce docu n'a pas de note Pour Fabienne Barreteau, sexologue, ce phénomène s’explique par le fait que l' »on a tendance à croire que les personnes qui se sont inscrites sont des choses ». L’attirance est purement physique et la relation n’est ainsi pas la même que lors d’une rencontre ordinaire. Selon les sondages, le travail, les études et les soirées restent les premières sources de relations à long terme. D’après l’Inserm, un tiers des jeunes de 18 à 24 ans fréquenteraient cette liste de site de rencontre.