00 min •
Ce docu n'a pas de note


Contraintes de quitter leur maison pour différentes raisons, elles sont estimées à plusieurs centaines de mille ces personnes qui font appel aux centres d’hébergement d’urgence chaque année. En effet, lesdits centres sont des lieux d’accueil des personnes en difficultés et surtout sans abri.

C’est l’une des dispositions prévues par la loi pour en venir à bout au nombre de sans-abri sans cesse grandissant. Malgré le fait que ces centres fleurissent de part et d’autre dans l’hexagone, nombre de personnes sont toujours retrouvées la nuit sous des ponts et passages supérieurs.

Pour cause, beaucoup ignorent comment formuler la requête d’adhésion à un centre d’hébergement d’urgence. Découvrons ensemble dans ce billet les démarches à mener pour accéder à un centre d’hébergement d’urgence.

Les centres d’hébergement d’urgence : de quoi s’agit-il concrètement ?

Les centres d’hébergements d’urgence sont une politique d’aide aux personnes en difficultés et contraintes de vivre dans la rue. Ce sont des centres destinés à apporter des solutions immédiates en réponse à des demandes urgentes de logement. Comme prévu par la législation, ces centres d’hébergement d’urgence sont chargés d’apporter aux personnes se retrouvant dans le besoin des soins de première nécessité. Hommes, femmes et enfants y reçoivent :

  • Un accueil inconditionnel ;
  • Un accompagnement médical, psychique et social ;
  • Une orientation vers un dispositif d’hébergement adapté.

En outre, ce sont des centres de stabilisation qui accompagnent la personne se retrouvant en difficultés à retrouver son autonomie personnelle et sociale. Généralement, ces établissements sont développés par des associations caritatives de lutte contre la précarité. L’une des plus célèbres dans l’hexagone est La Mie de Pain.

Forte de 7 structures dans Paris, La Mie de Pain offre aux personnes à la rue une aide digne et humaine. Elle les accompagne dans la quête de solutions efficaces pour leur réinsertion sociale et professionnelle.

Quelles sont les conditions d’accès à un centre d’hébergement d’urgence ?

La prise en charge par un centre d’hébergement d’urgence et de réinsertion sociale se fait sans condition réglementaire de ressources. Comme mentionné plus haut, il s’agit d’un accueil inconditionnel. Il n’y a donc aucune condition de régularité de séjour, de nationalité, d’âge, de sexe ou de situation familiale.

Toute personne qui, en dehors de cette solution, peut se retrouver en danger est autorisée à formuler la demande. En plus, cette prise en charge reste à durée indéterminée. En effet, la personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y rester jusqu’à ce que l’on lui trouve une orientation sociale adaptée à sa situation.

Il n’est mis fin à cette prise en charge que si la famille le souhaite ou en cas d’infraction au règlement intérieur du centre d’hébergement.

Quelles sont les formalités pour accéder à un centre d’hébergement d’urgence ?

Si vous vous trouvez dans un besoin d’hébergement urgent, il est important de s’adresser à des structures spécialisées. La première chose à faire est d’appeler la ligne d’accueil urgent du Samu social. Il suffit de contacter le 115 et vous aurez à l’écoute un opérateur.

Un autre interlocuteur auquel vous pouvez recourir est le service social des collectivités locales. Vous retrouverez dans les mairies un assistant social qui se chargera de faire avec vous le point de vos difficultés.

Que ce soit à travers l’appel vers le Samu ou le service social de la mairie, votre requête serait convoyée vers le système intégré d’accueil et d’orientation (SIAO). Ces plateformes départementales centralisent toutes les demandes d’hébergements vers les places disponibles. Elles assurent également l’équité dans le traitement des demandes.