09 min •
Ce docu n'a pas de note En démocratie, on attend les résultats des élections pour connaître le nom des gouvernants. En Russie, c’est l’inverse. Les scrutins ne servent qu’à valider ce qui a déjà été décidé. En décembre 2011 puis en mars 2011, les russes allaient voter… Mais les jeux étaient faits depuis bien longtemps ! Au pourcentage près, serait-on tenté de dire… Vladimir POUTINE allait récupérer la présidence que Dimitri MEDVEDEV s’était engagé à lui rendre. Un jeu de chaises musicales qui ne dupe personne, même si le Kremlin jure que rien n’est joué.