00 min •
1/5 (1) Le monde des machines peut être complexe, surtout lorsque vous cherchez à acheter un bon massicot qui conviendra parfaitement à votre entreprise ou simplement pour votre usage domestique. Avec autant de spécifications et de fonctionnalités, le choix d’un bon massicot en particulier peut être un processus déroutant. Chaque atelier nécessite un équipement de finition autre que la lame de couteau, la règle et le tapis de coupe standard pour obtenir des résultats professionnels et augmenter la productivité. En lisant ce guide, vous découvrirez tout ce qu’il faut pour choisir le bon massicot.

Pensez à vos besoins

Vous ne pourrez en aucun cas sélectionner le bon produit à moins de savoir exactement ce dont vous avez besoin. Consultez le site massicots.fr pour en savoir plus et avoir une idée du nombre de modèles disponibles sur le marché. En sachant ce que vous recherchez, vous pourrez sélectionner un massicot qui correspond le mieux à vos besoins.

Quels matériaux cherchez-vous à couper ?

C’est le facteur le plus important à prendre en compte, car tous les couteaux ne coupent pas tous les matériaux. Vous coupez principalement des matériaux flexibles comme le papier et le vinyle.

Un cutter horizontal est la voie à suivre en raison de la possibilité de travailler à hauteur de hanche, d’attacher un panier de capture et d’obtenir une coupe droite très précise en un rien de temps. Si le matériau nécessite une lame utilitaire pour la coupe, vous devez rechercher une barre de coupe ou un coupeur vertical.

Vous souhaitez découper et finir des textiles ?

Un cutter horizontal a la possibilité d’ajouter soit une lame rotative pour les textiles tricotés ou coupés à froid, soit un support et une plaque de verre pour un couteau chauffant en option qui coupera et scellera les textiles tissés en un seul passage.

Plus de 50 % de votre travail est constitué de panneaux ou de substrats rigides. Le cutter vertical est votre meilleur choix en raison de l’option de différentes lames et de la simplicité de placer une feuille dans le cutter et de simplement tirer la lame vers le bas. Notez qu’un massicot vertical ne coupera pas les matériaux flexibles. (source : xialys.fr)

Regardez la puissance de sortie

Le niveau de puissance de sortie ou intensité d’un bon massicot électrique indique l’épaisseur du matériau que vous pourrez découper avec. Souvent, un massicot sera évalué en fonction de son intensité et vous serez en mesure de déterminer la plage d’épaisseur optimale qu’il pourra couper.

Assurez-vous que cette plage d’épaisseur s’aligne avec le matériau que vous prévoyez de couper la plupart du temps. Une bonne règle de base à garder à l’esprit est que plus votre matériau est épais, plus l’intensité dont vous aurez besoin pour pouvoir le couper est élevée.

Combien de pièces coupez-vous ?

Par exemple, avec un matériau composite en aluminium (ACM), couper quelques feuilles par jour est faisable. Mais si vous avez 100 feuilles à couper chaque jour en un seul coup, vous voudrez regarder une toupie à plat. Le bon massicot pour maximiser votre productivité.

Vous souhaitez plier des substrats rigides pour créer un pli à 90°

La plupart des couteaux sont conçus à des fins de coupe, mais vous pouvez également marquer des matériaux en contrôlant la profondeur de la lame sur un couteau horizontal. Regardez un cutter vertical avec l’outil de coupe à cliquet pour faire un véritable pli à 90° qui ne fissurera pas la face du matériau cannelé une fois plié en place.

Quelles sont vos contraintes d’espace ?

L’espace de travail dans un atelier est toujours un facteur de décision critique. Les couteaux verticaux peuvent occuper plus d’espace au sol si vous utilisez les pieds en option ou s’ils ne sont pas accrochés directement au mur. Pour les coupeuses horizontales, il existe des options conçues pour un montage permanent ou une utilisation potable. Ils peuvent se visser directement dans une table de travail existante, sur un applicateur à plat avec des supports de montage spéciaux.

Regardez la vitesse de coupe

Connaître la vitesse de coupe de votre découpeuse (par rapport à l’épaisseur du métal à découper) vous permettra de calculer le niveau de rendement que votre machine sera capable de produire. Ceci est important, car cela peut faire la différence entre l’efficacité ou, si le mauvais choix est fait, une baisse de productivité.

Heureusement, vous n’avez souvent pas à calculer vous-même la vitesse de coupe. Il est assez courant que les fabricants affichent ces informations afin que vous puissiez facilement comparer une gamme de coupeurs.

Le bon coupeur peut ajouter de la valeur à votre productivité en : réduisant le temps et la main-d’œuvre, ce qui augmente la rentabilité ; en éliminant le temps et le coût de la main-d’œuvre ; en diminuant le coût des heures supplémentaires et en aidant à prévenir les blessures au travail grâce à des caractéristiques de sécurité supérieures.