43 min •
0/5 (1)

Elles se faisaient appeler Sandra, Aline ou Ginette. Toutes trois étaient des filles de joies et travaillaient sur les trottoirs de Pigalle. Toutes trois ont été éliminées en octobre 1965 par un même homme…

Le serial killer a toujours recours à la même méthode : l’étranglement. Le crime est commis avant le rapport sexuel, et le tueur reprend toujours la somme d’argent qu’il a laissé au préalable à sa victime avant de monter dans les étages sombres des hôtels de passe.

C’est la psychose sur les trottoirs de Pigalle, de Saint Denis, de barbes ou de la gare de l’Est, les grands repères de la prostitution parisienne.. Qui est l’homme qui persécute les prostituées ? Un pervers, un puritain, un complexé, un misogyne ?

Un documentaire de MARIE LAURENCE RINCÉ.