105 min •
Ce docu n'a pas de note


Légende de la Formule 1, le Brésilien Ayrton Senna, décédé lors du Grand Prix de Saint-Marin en 1994, a marqué sa génération, au-delà du monde des courses automobiles. Ce passionnant portrait retrace, à la manière d’un thriller, les dix dernières années de sa vie. Sa mort, vécue en direct par des millions de téléspectateurs, fut l’une des plus grandes tragédies de l’histoire du sport automobile. Idole en son pays, Ayrton Senna naît en 1960 dans une famille aisée de São Paulo qui lui donne les moyens d’accomplir son rêve : devenir pilote de F1. Le futur champion effectue ses premières compétitions internationales en karting : « De la course à l’état pur. Il n’y avait pas d’enjeux stratégiques ni économiques », dira-t-il plus tard, nostalgique. Après avoir gagné le Grand Prix du Portugal en 1985, Ayrton Senna quitte Lotus pour rejoindre McLaren-Honda et son pilote phare, Alain Prost, avec lequel il cultive une rivalité mythique. Orgueilleux, le Brésilien continue d’enchaîner les victoires jusqu’à devenir champion du monde en 1988, 1990 et 1991. Mais Senna entretient des rapports extrêmement tendus avec son coéquipier, qui, selon lui, serait favorisé par la Fédération internationale du sport automobile, présidée par le Français Jean-Marie Balestre. Prost, de son côté, lui reproche son pilotage agressif, qui lui vaut l’admiration du public. Le 1er mai 1994, alors qu’il vient de signer un contrat avec Williams-Renault, Ayrton Senna, de plus en plus préoccupé par sa sécurité – notamment depuis l’interdiction des aides électroniques sur les véhicules –, se tue, à l’âge de 34 ans, sur le circuit d’Imola, à Saint-Marin. Sa mort provoque une vive émotion à travers le monde, tandis que le Brésil décrète trois jours de deuil national. Faisant la part belle aux images d’archives remasterisées d’Ayrton Senna, ce film, qui séduira un public plus large que les seuls aficionados de courses automobiles, réunit les témoignages de pilotes (notamment d’Alain Prost), de la sœur du sportif, de son médecin, de directeurs d’écuries ou encore de journalistes. Déroulant un récit tout en tensions et péripéties, il brosse le portrait à la fois haletant et déchirant d’un pilote exceptionnel au destin funeste. Documentaire d’Asif Kapadia disponible jusqu’au 27/01/2022.