00 min •
Ce docu n'a pas de note

Les ramen sont un plat traditionnel japonais, composé de nouilles d’origine chinoise trempées dans une soupe. C’est un classique du continent asiatique très populaire dans le monde. Nombreuses sont les personnes qui se questionnent sur l’origine de ce plat atypique et délicieux, qui a facilement traversé les continents.  

Qu’est-ce que les Ramen?

Comme nous venons de le voir, les ramen se constituent d’un ensemble de nouilles trempées dans un bouillon de poisson ou de viande, assaisonné avec des ingrédients comme le miso et/ou la sauce soja.

Ce plat a été importé de la Chine vers le Pays du Soleil Levant au XXe siècle et est vite devenu une recette typique de la culture japonaise.

Les ramen sont servis dans un grand bol de bouillon et peuvent être accompagnés de légumes, viandes, et bien d’autres ingrédients. Il existe plusieurs types de ramen en fonction des régions du Japon. Que ce soit les Kagoshima ramen, des kumamoto ramen, des kurune ramen, des Onomichi ramen ou encore des Hakata ramen, chaque région revisite la recette originale en y ajoutant des ingrédients locaux.

L’origine des ramen

C’est un plat aux origines chinoises. C’est dans ce pays qu’il a vu le jour sous ses premières versions. Ce plat tire son nom de la mian qui renvoie aux nouilles tirées. Il s’agissait des pâtes de blé tirées à la main par un cuisinier.

En Chine, le plat a été développé par une communauté minoritaire musulmane, appelée Hui de Lanzhou, dans la province du Gansu. Même si, l’ancienne version est plus connue pour avoir utilisé uniquement du bouillon de bœuf.

Le premier Japonais a avoir mangé des ramen se nomme Tokugawa Mitsukuni. C’était le seigneur du clan Mito à l’époque d’Edo. C’est grâce à Zhu Zhiyu, lettré chinois en exil au Japon qu’il a découvert ce met. Ce dernier lui aurait présenté des nouilles composées de farine de blé tendre et de poudre de racine de lotus, accompagnées d’une soupe proche des Udon.

Au jour d’aujourd’hui, on retrouve dans la ville de Mito une variété de ramen commercialisée sur l’appui de cette légende. Cette variété est appelée Mito-han ramen.

Les premiers Japonais restaurants proposant des ramen

Selon les rumeurs, la première boutique japonaise de ramen était située à Yokohama, un port et lieu d’arrivée d’immigrants chinois. Elle proposait une soupe de nouilles chinoises dans un bouillon, avec du rôti de porc, des pousses de bambou et un demi-œuf dur.

Ces nouilles portaient alors le nom de soba chinoises.

Seulement, selon d’autres sources, le premier restaurant était le Raikaken à Asukusa. En effet, ledit restaurant aurait embauché un chef d’origine chinoise lors de l’ouverture en 1910. Le chef en question préparait des shio ramen, fait à base de sel. Ce sont les Japonais qui ont décidé d’ajouter plus tard la sauce soja créant ainsi des shoyu ramen qui ont rencontré un vrai succès dans les années 1920. Seulement, dès 1930, les Chinois popularisent les ramen dans d’autres régions du Japon comme Sappro, Kitakata, Kurume, etc.

Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que, grâce aux stands ambulants, les ramen se sont réellement démocratisés sur le territoire japonais.

Étant très appétissants, chauds et économiques, ils ont vite fait de trouver grâce aux yeux des habitants qui pouvaient alors avoir une alternative aux repas préparés à la maison et transporté dans des bentos. Surtout à une époque où la farine utilisée pour la fabrication de ces pâtes était moins cher que le riz.

Parenthèse Shopping : Les Bentos sont actuellement très à la mode en France, et vous pourrez trouver des kits de boites à bento moins cher pendant le Black Friday.

Enfin, en 1958, Nissin Foods commence avec les ramens instantanés afin de faire concurrence à McDonald qui venait de s’installer au Japon.

À partir de 1965, les ramen conquièrent le Japon en une dizaine d’années, tout ceci grâce aux nouilles instantanées et l’ouverture d’enseignes franchisées.

Et depuis peu, les ramens débarquent également en France pour notre plus grand bonheur !