00 min •
1/5 (1) Souvent, il arrive à chacun de nous d’apercevoir sur la plage des gens s’asseyant, juste derrière une longue canne à pêche. La question qui se pose : est-ce que cette simple technique de pêche peut parfaitement fonctionner ? Il s’agit principalement du surfcasting, mais en quoi consiste-t-il exactement ?

Le surfcasting, qu’est-ce que c’est ?

Pour pêcher des poissons, gros ou petits, les pêcheurs utilisent les méthodes les plus efficaces avec tout le matériel adéquat, dont le surfcasting. En effet, la pêche en maritime peut généralement se faire sur le rivage. Vous pouvez vous dire sans doute que cette technique est très intéressante. En optant pour cette méthode, non seulement le pêcheur peut profiter d’un bon bain de soleil avec un paysage resplendissant, mais il peut pêcher sans difficulté les poissons. Avec cette technique, il n’a qu’à lancer son hameçon esché dans l’eau, juste derrière les vagues. En principe, cela se pratique sur la plage et demande surtout de la puissance et du doigté. Le fait d’envoyer la ligne à 20 mètres ou même jusqu’à 160 mètres environ n’est pas facile pour les surfcasteurs. Pour les appâts, ces derniers utilisent de la chair ou de gros vers, notamment pour le sar, et des lançons ou des chipirons pour le bar. Pour capturer de belles daurades, ils préfèrent utiliser de petits crabes. Bien entendu, il existe encore d’autres appâts servant à pêcher partout sur le bord de la mer.

Quel matériel faut-il avoir pour la pêche en surfcasting ?

Qu’il soit dans des eaux douces ou en mer, un bon pêcheur doit toujours se servir d’un matériel adéquat pour réussir en toute simplicité son activité. Avec le surfcasting, le surfcasteur se munit d’un équipement robuste pour pouvoir faire face à la puissance des vagues, du vent et aussi aux assauts à répétition du sable. Voici les éléments qui composent généralement le matériel :
  • un trépied ou une pique pouvant supporter et maintenir la canne à pêche verticalement ;
  • un plomb pesant vers les 40 grammes jusqu’à 200 grammes environ selon le type de surfcasting pratiqué (lourd ou léger) ;
  • une canne télescopique souvent remplacée par une canne à emmanchement mesurant au moins 4 mètres ;
  • un moulinet qui peut contenir des fils fluorocarbone ou nylon sans mémoire jusqu’à 300 mètres de long ;
  • des accessoires tels que des clipots, des sleeves, des émerillons à agrafe ou rolling, des perles phosphorescentes, des clips de potence et encore d’autres.

D’autres équipements utiles

Outre le bon matériel dont un pêcheur en surfcasting doit disposer, celui-ci doit aussi porter la tenue adéquate pour mieux s’y faire. D’abord, pour lancer la canne plus loin, il faut avoir les pieds dans l’eau. Pour cela, il importe de porter des waders, des cuissardes, de grosses chaussettes, un bonnet et surtout plusieurs couches de vêtements. Ces accessoires se révèlent très utiles pour se protéger du froid. Et puisque ce genre de pêche se pratique fréquemment pendant la nuit, s’équiper d’une lampe frontale est plus que nécessaire. Avec cette méthode de pêche, toute une diversité de poissons peut être capturée en recherchant des endroits de pêche avec un relief de fond qui varie.