50 min •
\r\n\r\nSituée au cœur d’un désert rocheux au sud-ouest de la Jordanie, Pétra offre ses merveilles naturelles et architecturales aux visiteurs. Mais, depuis sa redécouverte en 1812 par l’explorateur suisse Jean-Louis Burckhardt, la légendaire cité antique des Nabatéens, oubliée pendant mille ans, n’a pas encore livré tous ses secrets. Pour tenter d’en savoir un peu plus sur cette ville fondée il y a plus de 2 500 ans, l’ingénieur Steve Burrows et son équipe de spécialistes du Centre de technologies spatiales avancées de l’Université de l’Arkansas ont décidé de la soumettre à la dernière génération de scanners laser. Leur premier objectif ? Découvrir comment les tailleurs de pierre ont réussi à sculpter dans la roche des édifices pouvant atteindre jusqu’à 45 mètres de haut. « On pense que leur méthode consistait à travailler de haut en bas », indique Steve Burrows. Mais comment procédaient-ils ? Etaient-ils suspendus par des cordes ou utilisaient-ils une plateforme ? Pour le découvrir, l’équipe va analyser le plus grand et le plus mystérieux bâtiment de Pétra, le Deir, le monastère.