49 min •
Ce docu n'a pas de note 18 victimes et un même rituel : le tueur s’est acharné sur le visage ou la gorge de ses victimes, en majorité assassinées à leur domicile et avec un point commun: tous étaient homosexuels. En 1999, Slim Fezzani est condamné à 20 ans de réclusion pour un des crimes, qu’il nie avoir commis. Un ADN inconnu a été prélevé sur la scène de crime… L’exploitation du logiciel SALVAC (Système d’analyse des liens de la violence associée au crime) dont la police s’est dotée depuis 2003, permet alors d’établir des rapprochements entre ces crimes, et met en évidence des concordances entre 18 meurtres, commis entre 1980 et 2002 dans l’Est de la France…Un certain Nicolas Panard, ancien artiste transformiste âgé de 75 ans, et domicilié à Mulhouse, se voit alors mis en examen en 2007 pour cinq meurtres d’homosexuels commis entre 1980 et 2002…Il a toujours farouchement nié les faits. Laissé en liberté, il sera finalement mis hors de cause en mars 2014, après 8 ans d’enquête. Le mystère persiste?