Pour quels sombres motifs Lula a-t-il été condamné et emprisonné en 2018 ? Ce documentaire revient sur le procès anticorruption « Lava Jato », orchestré pour discréditer la gauche et aider l’extrême droite de Bolsonaro à accéder au pouvoir.

En 2022, le Brésil a vécu une élection présidentielle sous très haute tension, opposant le populiste de droite au pouvoir Jair Bolsonaro et l’ex-président de gauche Lula da Silva. Une confrontation qui aurait déjà dû avoir lieu lors du scrutin de 2018 si Lula n’avait pas été condamné et emprisonné peu avant. Entré dans l’histoire sous le nom d’opération « Lava Jato » (« lavage express »), le procès anticorruption qui a fait tomber l’ancien président aux deux mandats a mis le pays sens dessus dessous, de 2014 à 2021. Mais en 2019, alors que de nombreux hauts responsables politiques et économiques sont placés sur le gril, des révélations explosives du site d’investigation The Intercept Brasil renversent la vapeur. Elles démontrent, de manière irréfutable, que « Lava Jato » a été un procès anticorruption&; intrinsèquement corrompu, aujourd’hui considéré comme un vrai scandale judiciaire.

Procès orienté
S’appuyant sur les recherches de journalistes, la réalisatrice brésilienne Maria Ramos reconstitue minutieusement la mécanique de cette enquête judiciaire, surtout destinée à aider l’extrême droite de Bolsonaro à accéder au pouvoir et à discréditer ses adversaires politiques, dont Lula da Silva. Leandro Demori, rédacteur en chef de The Intercept Brasil, Carla Jimenez et Regiane Oliveira (El País) s’entretiennent avec des acteurs de haut rang du procès « Lava Jato » ainsi qu’avec des avocats, des juristes, des juges de la Cour suprême et des représentants des entreprises impliquées dans ce scandale, comme Petrobras et Odebrecht, géant du BTP. Un tour d’horizon essentiel pour comprendre la réalité des enjeux de cette élection, annoncée comme explosive.

Documentaire de Maria Ramos disponible jusqu’au 10/04/2023.