08 min •
Ce docu n'a pas de note Partons maintenant en Ukraine rencontrer la chanteuse qui défendait ses couleurs en mai 2016 à l’Eurovision. JAMALA, 32 ans, Tatare de Crimée, a décidé de raconter en chanson les crimes de Staline dans sa région. Quand on sait que le dictateur soviétique a déporté 240.000 tatars en mai 1944, et qu’ils se disent à nouveau persécutés depuis que Poutine a annexé la Crimée, difficile de ne pas y voir un message politique. Voire une provocation. Et ça n’a pas loupé. Moscou ne décolère pas.