52 min •
Entre portrait documenté et investigation, un retour sur les derniers mois du chanteur des Doors, Jim Morrison, dont la mort brutale et mystérieuse à Paris en juillet 1971 n’a cessé de nourrir le mythe. Il y a cinquante ans, dans la nuit du 2 au 3 juillet 1971, le corps de Jim Morrison est retrouvé sans vie à Paris, dans la baignoire d’un appartement, par sa compagne américaine Pamela Courson. Ce décès aux circonstances mystérieuses ne sera rendu public que quelques jours plus tard. Arrêt cardiaque ? Complot de la CIA ? Overdose ? Étrangement, la police n’ordonne aucune autopsie, suscitant des interrogations qui n’en finiront plus dès lors de nourrir le mythe du chanteur poète au destin tragique. Avec cette mort brutale, Jim Morrison rejoint le club des 27, ces idoles libertaires, dont Janis Joplin, Brian Jones ou Jimi Hendrix, foudroyées à 27 ans. Éclairant les circonstances de la disparition de l’icône et ses zones d’ombre, ce film tente aussi de percer le mystère de l’homme derrière la légende et en particulier de celui qu’il était devenu ces derniers mois à Paris, après avoir fui les États-Unis, poursuivi par la justice pour obscénité, et y avoir abandonné sa panoplie de rock star. Dans cet exil volontaire, le génie tourmenté balance entre espoirs d’une nouvelle vie auprès de ses héros littéraires, Rimbaud en tête, et errance autodestructrice dans un Paris où la contreculture commence à flirter avec l’héroïne. Enrichie de nombreuses archives, une enquête sur un cold case, doublée d’un portrait brossé par ceux qui l’ont connu pour, peut-être, refermer le dossier Morrison un demi-siècle après sa mort. Documentaire d’Olivier Monssens disponible jusqu’au 01/08/2021.