51 min •
Ce docu n'a pas de note Portrait tout en nuances du décorateur tourmenté Jean-Michel Frank, dont l’idéal de simplicité influe toujours sur nos intérieurs. Né en 1895, fils d’un banquier juif allemand établi à Paris, benjamin d’une fratrie dont l’aîné et le cadet ont péri sur le front de la Grande Guerre, le décorateur français Jean-Michel Frank a exercé une influence au long cours sur le monde du design. Dandy mélancolique et autodidacte, il a révolutionné la décoration d’intérieur, alliant minimalisme et matériaux luxueux – un ascétisme évocateur qui lui valut de concevoir les intérieurs de richissimes célébrités, à l’instar de l’Américain Nelson Rockefeller ou encore des mécènes parisiens Marie-Laure et Charles de Noailles. Initiant diverses collaborations avec Alberto Giacometti ou encore Salvador Dalí, Jean-Michel Frank a laissé derrière lui une œuvre incontournable, aux lignes épurées, d’une somptueuse sobriété. Son ascension fulgurante coïncide avec les Années folles, alors que le renouveau artistique et le luxe de l’Art déco enchantaient l’Europe au sortir de la Première Guerre mondiale. Ponctué d’interviews, notamment celles de Laurence Benaïm et Pierre-Emmanuel Martin-Vivier, biographes de Jean-Michel Frank, d’Olivier Gabet, le directeur du musée des Arts décoratifs de Paris ou encore de Thierry Pautot, chargé de recherches à la Fondation Giacometti, ce documentaire retrace avec brio la trajectoire fulgurante d’un architecte d’intérieur secret et novateur, disparu prématurément à l’âge de 46 ans. Documentaire de Thierry Spitzer disponible jusqu’au 20/11/2021.