41 min •
En 2004, des ouvriers de la ville de York découvrent par accident un charnier au cœur de leur chantier. Les archéologues investissent le site et mettent au jour près de 80 squelettes vieux de 2000 ans.\r\nLes autopsies révèlent que 75 d’entre eux étaient des gladiateurs. Les anthropologues se concentrent sur six corps dont les caractéristiques physiques et les blessures, toutes différentes, indiquent qu’ils ne combattaient pas avec les mêmes armes. Sous l’Empire romain, il existait plusieurs catégories de gladiateurs parmi lesquelles le bestiaire, ou combattant d’animaux sauvages, le rétiaire armé d’un filet, d’un trident et d’un poignard, mais aussi l’équite, le cavalier muni d’un glaive, d’une lance et d’un bouclier. Ces six gladiateurs, originaires de divers pays, pouvaient aussi bien être des esclaves que des aristocrates volontaires avides de célébrité. Cependant, au cœur de l’arène, les règles étaient les mêmes pour tous : survivre et satisfaire l’empereur et le public.