00 min •
Ce docu n'a pas de note Le rêve de tout parent est de voir son nourrisson dormir paisiblement quand il le faut. Néanmoins, il arrive par moment que ce vœu ne soit pas toujours exaucé. Il faut donc dans ce cas penser à résoudre le problème. Cet article vous propose quelques astuces pour pallier aux problèmes de sommeil de votre bébé.

Instaurer un rituel du coucher

Le rituel du coucher fait partie de ces techniques que les jeunes parents découvrent très souvent lorsqu’eux même se trouvent fatigués et que leur môme refuse de dormir. L’instauration d’un rituel du coucher fait sans aucun doute partie des astuces les plus communes et les plus efficaces. En effet, ce rituel permet au bébé de lui donner des repères et de le préparer au sommeil. Il incombe à vous et à votre famille de trouver le vôtre. L’important est de le respecter à la lettre. Par ailleurs, après que votre bébé s’endort et que vous constatiez que ce dernier ronfle, alors vous vous poserez surement cette question : pourquoi mon bébé ronfle la nuit ? Et bien, sachez qu’il est tout à fait normal de se poser ce genre de question, mais il n’est pas de cause de paniquer.

Tenter l’homéopathie

Sur les recommandations exclusives de votre médecin, vous pouvez opter pour l’homéopathie. Il faut s’attendre à voir ici, une méthode qui consiste à donner au bébé des produits spécifiques pour le détendre. En effet, le Calmosine qui est une boisson à base de plantes ou encore les granules de Passiflora ont notamment une bonne réputation chez de jeunes parents. Même si dans la plupart des cas il est difficile d’évaluer l’efficacité de ce procédé, y recourir est quand même conseillée. Par ailleurs, sachez que l’homéopathie ne fera pas de mal à votre nouveau-né. Cela est justifié par le fait que dès le plus jeune âge, l’homéopathie peut apporter une solution pour les petits maux avec l’avantage de n’avoir aucun effet secondaire sur vos enfants.

Tester la méthode du 5 -10-10

Il s’agit ici d’une méthode qui ne fait pas l’unanimité. Toutefois, il s’avère qu’elle semble bien satisfaire les jeunes parents dans des cas bien précis. Après avoir réalisé le rituel du coucher, il s’agira de laisser le bébé seul dans la chambre même s’il pleure pour revenir cinq minutes plus tard si les cris n’ont pas cessé et recommencer le rituel. Il faudra ensuite faire de même au bout de dix minutes s’il pleure toujours. Vous devrez refaire le même exercice une dernière fois dix minutes plus tard si les pleurs n’ont toujours pas cessé. Néanmoins, vous devez faire attention à bien distinguer les pleurs et lorsque vous sentez que vous courrez à l’échec, vous devez abandonner.

Éviter les activités physiques ou ludiques

berceuses, parcourir un livre, faire un câlin… Tout cela permettra à votre bébé de se relaxer et de dormir. Notez également qu’un bébé énervé ne trouvera jamais facilement le sommeil.

Éviter d’être angoissé

Lorsqu’on donne ce genre de conseil à un jeune parent, cela s’avère être difficile puisque c’est plus facile à dire qu’à faire. Surtout si, comme beaucoup, vous êtes du naturel angoissé. Cependant, vous devrez vous surpasser pour abattre cette angoisse, car un bébé est comme une éponge. Il ressent tout votre stress et ne pourra pas trouver le sommeil tant que vous n’aurez pas évacué vos angoisses. En gros, vous devez apprendre à vous écouter, à ne pas présumer de vos capacités et accepter de passer le relais si vous le pouvez, car si vous êtes sans angoisses, votre bébé sera plus à l’aise. En somme, plusieurs méthodes sont favorables pour aider un bébé à trouver le sommeil et à bien dormir.