45 min •
En République tchèque, au sud de la Moravie, s’étend le domaine de Lednice-Valtice, dans la vallée du même nom. Avec ses 280 kilomètres carrés, ce jardin paysager est le plus grand d’Europe et figure aujourd’hui au patrimoine mondial de l’Unesco. Stephan Körner, historien de l’art, nous explique qu’à la fin du XVIIIe siècle, Aloïs Ier de Liechtenstein, régent de la maison princière, cherche à faire face aux profonds bouleversements qui secouent l’Europe. En effet, la Révolution française et la Terreur font trembler la noblesse sur tout le continent. Pour plaire à son peuple, Aloïs Ier tente alors de proposer des idées nouvelles et se lance dans une entreprise titanesque : l’aménagement du domaine de Lednice-Valtice. Rien n’est laissé au hasard : les champs, les forêts, les vignobles et les cours d’eau créent une symbiose parfaite censée favoriser le bien-être des sujets du régent. Le paysagiste Zdenek Novák attire l’attention de Wladimir Kaminer sur les arbres du jardin, dont certaines essences ont été ramenées d’Amérique du Nord dès la fin du XVIIIe siècle. L’écrivain tombe également en admiration devant l’architecture du minaret, construit dès 1797 par le maître d’œuvre et architecte Joseph Hardmuth.