45 min
En septembre 1632 à Loudun, dans la province d’Anjou, des soeurs du couvent des Ursulines, agitées de convulsions, se disent possédées par le diable. Deux ans plus tard, l’Eglise désigne un coupable : Urbain Grandier, le prêtre de Loudun, qui périt sur le bûcher. Pourtant, les crises de possession des soeurs se sont poursuivies, pour ne cesser que quatre ans après la mort du père Urbain Grandier. Pourquoi a-t-il fait l’objet d’une telle manipulation ? Qui en est à l’origine ?