47 min
\r\nSi elle est par excellence la période de la glorification du roi-dieu, l’époque de l’Ancien Empire a en revanche laissé peu de traces du culte des divinités, par comparaison aux périodes postérieures. La concentration de l’attention sur le culte royal et ses monuments érigés dans la région de Memphis semble avoir laissé peu de place au culte des divinités. Il ne fait pour autant pas de doute que le culte divin a bien existé à cette période, mais il est peu documenté. Les textes et représentations artistiques évoquent surtout les divinités en lien avec la royauté. Comme le révèle la titulature des rois, il s’agit en premier lieu de Horus, divinité royale par excellence depuis l’époque protodynastique, et le dieu solaire et créateur Rê qui connaît un essor, en particulier à partir de la Ve dynastie avec l’érection des temples solaires, qui fait suite à l’apparition du titre de « fils de Rê » sous la IVe dynastie. Avec les Textes des Pyramides qui apparaissent à la fin de la Ve dynastie, la figure d’Osiris prend une place importante dans le groupe des dieux liés à la royauté.