77 min
Le 25 avril et le 12 mai 2015, deux séismes majeurs ravagent le centre du Népal, causant la mort de 9000 personnes et le déplacement de 500.000 autres. Six mois plus tard, la presse internationale présente un pays détruit, anéanti sous les ruines, et les chancelleries occidentales en déconseillent toujours formellement la visite. Logiquement, on ne doit donc pas s’attendre à rencontrer foule de touristes, lorsqu’on débarque à Katmandou. Mais, plus étonnamment, à l’opposé des titres de presse, la ville se tient debout, bruyante, colorée et dynamique, comme si rien ne s’était passé. Les séquelles des séismes ne sautent pas vraiment aux yeux ! Mais Katmandou ne reflète sans doute pas la réalité du Népal, six mois après les secousses. C’est en rejoignant notamment Jiri, point de départ du sentier historique de l’Everest et, par ailleurs, au cœur de la zone épicentrale du 12 mai, que l’on prend peu à peu toute la mesure de la catastrophe… Comment les populations sinistrées font-elles face ? Qu’en est-il de l’industrie du trekking et de ses retombées (portage, hôtellerie, restauration) ? Le Népal est-il vraiment «toujours sous les ruines» ? Au cours des 120 km du Tenzing Hillary Trek, de Jiri au camp de base de l’Everest en passant par Lukla, Namche Bazar, Dingboche et le Kongma La, de 1200 à 5600 m d’altitude, ce documentaire vous emmène sur les sentiers du Népal, à la rencontre d’un peuple qui a su s’accommoder des menaces de la Terre tout en tirant profit de ses splendeurs !